L'aval - Julien Coquentin
L'aval
Traverser le jardin et enjamber la palissade. Descendre dans les herbes hautes jusqu’au bout du pré, entrer dans le bois.
C’est ici que commence l’aval.
Quelques petits kilomètres au travers de la forêt percée de clairières, un chemin qui n’existe pas en une alternance de pentes douces et raides. Descendre toujours jusqu’à surprendre la rivière, le bout de mon aval, la fin de ce voyage.
L’aval mène à un amont – l’amont d’un barrage – au-delà de ce point beaucoup d’autres avals mais je m’arrête ici. Chaque fois je découpe le paysage de nombreux petits tableaux.
Ces tableaux, les voici.
Top