8 jours à New York - Julien Coquentin
     
8 jours à New York
8 jours c’est court pour découvrir New York. C’est court. D’autant plus quand on a une petite sur les épaules et une autre bien calée au chaud dans le ventre de sa mère , à s’en trouver un peu plus lourds, un peu moins libres… Mais New York est une ville vertigineuse, une de ces rares cités ultimes, qui happe les pas, qui fait se sentir si vivant. Alors 8 jours c’est sans aucun doute très court, mais c’est tout à la fois brulant. Nous logions dans un petit appartement du lower east side. Nous y avons ressenti, le temps d’un claquement de doigts, la sensation d’habiter Manhattan. Marcher tout le jour et revenir chez-soi, faire deux-trois courses sur le chemin puis cuire ses pâtes, la fenêtre ouverte, avec au-loin les tours de la ville ; un quotidien bête et unique à la fois. Et voilà ce qui nous a le plus séduit : ce mélange de simplicité et d’inouï, la prévenance et la gentillesse dont ont fait preuve les
new yorkais à notre égard, le labyrinthe en mouvement, dédale qui aspire pour vous recracher à l’autre bout de la ville, le shoot ultime… Cette série ne prétend pas être un portrait de New York, ce n’est là qu’une esquisse tracée sur un coin de table, à la va-vite, entre deux foulées, quelques photos pour dire combien j’ai aimé cette ville.
Top